Bee Life FLASH NEWS 
DECEMBRE 2014

NOUVELLES EUROPEENNES

1. BEE LIFE

1. Intervention en justice : le travail se poursuit
En collaboration avec d’autres associations, Bee Life a poursuivi ses travaux et son argumentaire pour d’intervention en justice. Cet argumentaire permettra de soutenir la décision de la Commission de suspendre les néonicotinoïdes et de s’opposer aux firmes productrices de ces substances. Les connaissances techniques et de terrain fournies par Bee Life aux institutions européennes se révèlent encore une fois être d’une pertinence inestimable. Bee Life a également participé à la conférence du 8 Décembre au Parlement européen sur la problématique de l’accès en justice pour les associations.

2. Groupe de Dialogue Civil – Commission DG AGRI

Vous trouverez ci-dessous l’agenda stratégique du groupe de dialogue civil Environnement et changements climatiques. Les thématiques concernant les néonicotinoïdes et l’évaluation des risques des pesticides sont mentionnées dans le document. Il s’agit d’un groupe de travail avec deux réunions par an et des thématiques de discussion très transversales (air, eau, biodiversité, énergie, pesticides). Les travaux réalisés lors de ce groupe seront probablement organisés en sous groupes et puis partagés en session plénière. http://bee-life.eu/en/doc/623/

3. PAC : développement rural : notes d’observation de la Commission

Les régions et états membres ont envoyé à la Commission leurs propositions de Plan de développement rural. La Commission leur a renvoyé des commentaires. Vous trouverez ici ces notes d’observation de la Commission (il s’agit de documents de travail à ne pas diffuser à large échelle, mais que vous pouvez utiliser dans le cadre de vos contacts avec les ministères si cela est utile). http://bee-life.eu/en/doc/624/

4. Participation à la Conférence de l’ANSES sur la santé de l’abeille, le 9.12.2014 à Paris
https://www.anses.fr/fr/content/santé-des-abeilles-la-surveillance-aujourdhui-les-perspectives-pour-demain

 

 

 

5. Dossier : PAC et Pollinisateurs

Le document PAC et Pollinisateurs comprend des recommandations pour la mise en œuvre de la PAC 2014-2020 et pour l’orientation de la politique agricole européenne.

 

Ce dossier est adressé à plusieurs acteurs - décideurs politiques, administrations publiques, organisations d'agriculteurs, ONG - préoccupés par le sort et la protection de nos systèmes alimentaires, la qualité de notre environnement et de toute évidence, des pollinisateurs.


Nous proposons de remettre les pollinisateurs et les abeilles au cœur du système de production alimentaire. Nous proposons de construire un système agricole qui réponde aux besoins des pollinisateurs, tout en assurant une production qui contribue au bien-être des citoyens européens.

 

Nos recommandations prioritaires pour l’ensemble des territoires ruraux européens sont les suivantes:

 

En termes agronomiques :

 

- réduire au strict minimum la contamination du vivant (humains, plantes, animaux, champignons…), des sols, de l’eau, de l’air par des produits chimiques de synthèse (insecticides, herbicides, fongicides, acaricides, nématocides, engrais, régulateurs de croissance...). 

- favoriser des pratiques agricoles respectueuses des cycles et des équilibres naturels des écosystèmes. Pour ce faire, des pratiques agronomiques fondamentales établies telles que les rotations et les associations de cultures, les systèmes de production mixtes et diversifiés (élevage, culture, ligneux, transformation…) sont des clés.

 

En termes de gestion de la PAC :

 

- détailler continuellement les textes de lois, européens, nationaux et régionaux, pour répondre aux besoins des pollinisateurs.

- communiquer aux bénéficiaires directs de la PAC les soutiens dont ils peuvent bénéficier à travers la PAC en termes de formation et de services techniques indépendants vers une agriculture en lien avec l’environnement. Développer ces services, et communiquer massivement aux bénéficiaires et à la société civile les résultats de la recherche concernant une agriculture qui respecte l’environnement et la nature. La formation et la recherche basées sur l’approche agro-écologique, ainsi que l’éducation à l’environnement sont des éléments clés vers une agriculture respectueuse des pollinisateurs.

- évaluer les résultats environnementaux de la PAC en milieu rural. La vitalité et la productivité de l’abeille mellifère sont d'excellents indicateurs qui peuvent être utilisés pour évaluer des résultats environnementaux.

- s’assurer de l’efficacité des méthodes de contrôle et de sanction lorsque des dégâts sont occasionnés et des pratiques vont à l’encontre des pollinisateurs.

Le document PAC et Pollinisateurs présente notre analyse, non exhaustive, des règlements de la PAC en fonction des besoins des pollinisateurs ainsi que des exemples d’initiatives en faveur des pollinisateurs. http://bee-life.eu/en/article/80/

2. Autres nouvelles européennes

1. Pollinis : quels sont ses intérêts ? Qui sont ils ?

La pétition Pollinis circule à nouveau de façon phénoménale sur le net : en France, Belgique, Italie,… Cette pétition lancée en Décembre 2014 pour une interdiction totale des néonicotinoïdes est la deuxième vague d’une pétition du même type lancée quelques mois auparavant. En quelques semaines, la pétition a récolté plus de 300 000 signatures. C’est énorme. En guise de comparaison, l’action de Bee Life avec une coalisation de 50 associations a réussi a récolté 60 000 signatures de soutien en quelques mois lors de l’évènement Public Eye qui avait pour but d’attirer l’attention sur l’irresponsabilité sociale et environnementale des firmes productrices de néonicotinoïdes et du fipronil.

Lors de nos recherches, Bee Life a également découvert que Pollinis est une ASBL  (association sans but lucratif) de droit belge depuis 2013. Ces statuts qui incluent les membres fondateurs et du Conseil d’Administration, se retrouvent donc sur le site du moniteur Belge. Pollinis a un siège officielle à Bruxelles Avenue de Fré, 139b.53  (mentionné sur les statuts) et un siège à Paris: 143, avenue Parmentier  (mentionné sur le site internet).

Bien que Pollinis revendique a priori une demande semblable à celles des apiculteurs, c’est à dire un interdiction complète des néonicotinoïdes au niveau européen : pourquoi Pollinis n’a-t-elle jamais cherché à collaborer avec des association d’apiculteurs ou d’autres qui travaillent depuis des années sur l’environnement de l’abeille et sa santé, et sur une agriculture durable? D’où nos interrogations et interpellations par rapport à Pollinis, qui sont ils, quels sont ses intérêts? Nos interrogations se joignent à celles de plusieurs personnes qui s’interrogent également sur le net et dans les blogs.

Le nouveau site internet de Pollinis présente de façon très claire de nombreuses informations (présentation, fonctionnement, ressources, gouvernance, valeurs et méthodes…) Par exemple :

« Fondée par des citoyens engagés et bénévoles, Pollinis s’appuie sur une équipe de professionnels du droit et de la communication, ce qui garantit l’efficacité de son action. »

« L’association POLLINIS est uniquement financée par les dons des particuliers. Pour garantir son indépendance et sa liberté de parole et d’action, et pour pouvoir défendre uniquement l’intérêt des citoyens en dehors de tout intérêt économique, l’association refuse toute subvention d’Etat, d’entreprises, de syndicats ou de groupements professionnels. ».

“Nous vous garantissons une totale confidentialité de vos données personnelles: POLLINIS a pour politique de ne JAMAIS divulguer, louer ou vendre vos données personnelles. Elles sont exclusivement réservées à l'usage de l'association, et destinées à vous tenir informé et mobilisé. Vos données nous sont précieuses et nous en prenons grand soin.”

Malgré la clarté des informations sur le site internet sur le site de Pollinis, les réponses à nos questions restent floues.

L’objectif de Bee Life est de réduire la mortalité des abeilles en Europe en améliorant leur environnement et leur milieu de vie. Pour Bee Life, cet objectif ambitieux et complexe à atteindre demande de la collaboration, un soutien citoyen couplé à un échange, un dialogue avec les institutions publiques sur base de connaissances techniques et scientifiques afin de construire des solutions permettant d’obtenir des résultats sur la santé des abeilles et des pollinisateurs de façon pérenne à moyen et long terme. Il semble certain que Pollinis ne partage pas cette façon de voir.

2. OGM - Fin du débat sur les interdictions nationales ?

 

C’est un ancien projet européen, lancé en 2010 par le Commissaire alors chargé de ces questions, John Dalli, qui revient sur le devant de l’actualité européenne. Il s’agit de modifier la directive 2001/18 pour, officiellement, « faciliter » les interdictions nationales de culture de plantes génétiquement modifiées (PGM) et, officieusement, débloquer le dossier au niveau européen. En ayant l’assurance qu’une PGM ne soit pas cultivée sur son territoire, un État devra en contrepartie accepter son autorisation pour le reste de l’Europe.

Lire la suite : http://www.infogm.org/article5752

 

3. Bee Awards
ELO (association des propriétaires terriens) et CEMA (association des machineries agricoles) ont organisé un évènement de remise de « prix abeille ». Des agriculteurs, des gestionnaires de terre ont proposé des pratiques qu’ils mettent en place pour les pollinisateurs. Le prix a été attribué à un projet d’agriculteurs de Bavière travaillant sur la diversification du paysage, principalement occupé par des cultures de maïs, en mettant en place de bande fleurie en collaboration avec les apiculteurs locaux.

Bee Life considère qu’il est essentiel que les institutions européennes centralisent les informations, les études, les initiatives qui promeuvent des pratiques agricoles respectueuses des pollinisateurs. Des méthodes d’évaluation, notamment des indicateurs, pour mesurer les résultats des pratiques respectueuses des pollinisateurs sont essentiels.

http://cema-agri.org/newsletterarticle/2014-european-bee-award-call-applications-now-open

4. Communiqué de Presse du Réseau Semences Paysannes – La Commission européenne veut continuer à éradiquer la biodiversité cultivée. Le nouveau règlement semences que la Commission devrait présenter en 2015 sera une belle occasion de plaidoyer.http://www.semencespaysannes.org/commissio_europeenn_veut_continuer_eradiquer_115-actu_220.php

5. L’Europe abandonne ses projets visant à lutter contre la pollution de l’air http://www.lemonde.fr/pollution/article/2014/12/16/la-commission-europeenne-devrait-abandonner-les-paquets-air-et-economie-circulaire_4541368_1652666.html

6. Présidence européenne de la Lettonie http://www.vieuws.eu/food-agriculture/top-5-agriculture-all-you-need-to-know-for-the-latvian-eu-presidency/ Les 5 priorités à l’agenda de la Présidence en matière d’agriculture sont les suivantes : (1) Simplification de la PAC en particulier des règles sur le verdissement et les aides directes. (2) Poursuivre les discussions sur le Dossier Santé animale et végétale  (3) Règlement Agriculture Bio (4) Prochaines étapes pour le clonage et les ‘nouveaux aliments’ (5) Implémentation de la stratégie européenne sur les forêts.

7. Rapport : le TTIP menace de réduire les standards environnementaux en Europe http://ciel.org/wordpress_211560016/?p=1887 (Article en anglais) Rappelez-vous de signer la Pétition Contre le TTIP ici : http://www.stop-ttip.org !!!

8. Faire reconnaître les atteintes à la santé et à l’environnement comme crime contre l’humanité : Quelle stratégie ? et comment s’organiser ?

Colloque organisé par ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse) et ECERI (European Cancer and Environment Research Institute) dans le cadre du 10ème anniversaire de la Déclaration sur les dangers sanitaires de la pollution chimique. Présentations et Vidéos : http://www.appel-de-paris.com/programme/

 

NOUVELLES NATIONALES / INTERNATIONALES

1. Espagne : Le maïs transgénique vu par les agriculteurs (vidéo en espagnol)

 

https://otrabiologia.wordpress.com

 

Le cas de l’Espagne : Est ce que les avantages des OGM sont réels? Est ce vrai que les OGM sont plus respectueux de l’environnement ?
A qui bénéficie ces cultures et qui les soutient ?

 

2. La France incapable de réduire son utilisation de pesticides
http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/23343/france-toujours-incapable-de-reduire-son-utilisation-de-pesticides

3. Les petits agriculteurs nourrissent le monde avec moins d’un quart de toutes les terres arables http://www.grain.org/article/entries/4929-hungry-for-land-small-farmers-feed-the-world-with-less-than-a-quarter-of-all-farmland

4. Danemark - Stratégie Pesticides du Danemark (incluant des ‘taxes pesticides’ : http://www.endure-network.eu/de/about_endure/all_the_news/denmark_load_index_now_guides_pesticide_tax

5. La recherche variétale française : une bonne santé en trompe l’oeil

Un article complet qui retrace probablement l’état de la situation dans nombreux pays européen concernant le marché des semences. http://www.infogm.org/spip.php?article5745

Des projets constructifs y sont notamment mentionnés comme le projet européen : Solibam « Stratégies combinant sélection et pratiques agronomiques innovantes pour les systèmes bio et faibles intrants » (http://www.solibam.eu/) (projet achevé en juillet 2014). Il a permis de développer de nouvelles approches de la sélection végétale qui prennent en compte à la fois la diversité et la qualité, les performances et leur stabilité, la co-sélection de cultures associées, ou encore les interactions cultures-pollinisateurs ; mais aussi de nouveaux outils méthodologiques de sélection et de recherche participative ainsi que des recommandations à l’intention des décideurs politiques pour adapter la législation sur les semences à la diversité des ressources génétiques. Un nouveau programme (Ecoagri) mené aussi par le RSP avec l’Inra du Moulon, financé par la Fondation de France, a pris le relais de Solibam pour compléter cette approche notamment sur les aspects nutritionnels de cette nouvelle diversité.

7. La Crise des microorganismes : comment l’herbicide glyphosate est en train de tuer les microorganismes utiles.
http://healthimpactnews.com/2014/the-microbiota-crisis-how-the-herbicide-glyphosate-is-killing-microbiomes/#sthash.qr5tU1pA.dpuf (Article en anglais)

 

 

 

 

 

 

 

 

SELECTION DE QUELQUES ETUDES

Auteurs

Titre

Margaret R. Douglas, Jason R. Rohr and John F.

Tooker

Journal of Applied Ecology, 2014

Neonicotinoid insecticide travels through a soil food chain, disrupting

biological control of non-target pests and decreasing soya bean yield

 

Lauren C. Ponisio, Leithen K. M'Gonigle, Kevi C. Mace, Jenny Palomino, Perry de Valpine, Claire Kremen

 

The Royal Society, 2014

Diversification practices reduce organic to conventional yield gap

 

Presse: http://www.independent.co.uk/environment/organic-farming

-can-feed-the-world-if-done-right-scientists-claim-9913651.html

 

http://newscenter.berkeley.edu/2014/12/09/organic-

conventional-farming-yield-gap/

 

Jeff Ollerton, Hilary Erenler, Mike Edwards, Robin Crockett

 

Science, 2014

 

 

 

Extinctions of aculeate pollinators in Britain and the role of large-scale

agricultural changes

 

http://www.sciencemag.org/content/346/6215/1360

 

Presse: http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-

pollinisateurs-en-declin-depuis-le-19eme-siecle,53450?xtor=

EPR-9

Bristish Ecological Society

2014

Toxic nectar affects the behavior of insect pollinators

 

http://www.sciencedaily.com/releases/2014/12/141211210006.htm?

utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily%2Ftop_news%2

Ftop_environment+%28ScienceDaily%3A+Top+

Environment+News%29

(1) Dalvie MA1, Sosan MB, Africa A, Cairncross E, London L.

Sci Total Environ. 2014

 

(2) Morgan MK1, Jones PA.

Food Chem Toxicol. 2013 Dec

(1) Environmental monitoring of pesticide residues

from farms at a neighbouring primary and pre-school

in the Western Cape in South Africa.

(2) Dietary predictors of young children's exposure to current-

use pesticides using urinary biomonitoring.

 

Ces deux études, relayées par l’ANSES, se penchent sur l’exposition des enfants aux résidus de pesticides. Elles

confirment la dérive des pesticides pulvérisés et l’exposition par les aliments.

Greenpeace, 2014

Toxic Garden : Poisons in your garden

http://bee-life.eu/en/doc/622/

ITSAP 2014

Compte rendu: Colloque InterAPI - ITSAP: agriculture et besoins de l'abeille.
http://bee-life.eu/en/doc/620/

EFSA, 2014

International scientific workshop ‘risk assessment considérations for RNAI

Based GM plants’

 

http://www.efsa.europa.eu/en/supporting/doc/705e.pdf

EFSA 2014

Statement on a request from the European

Commission related to the emergency measure

notified by Bulgaria on genetically modified maize

MON 810 according to Article 34 of Regulation

(EC) 1829/2003

http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/pub/3962.htm?utm_source=alerts&utm_medium=email&utm_content=all&utm_campaign=aih

Josep Peñuelas, Gerard Farré-Armengol, Joan Llusia, Albert Gargallo-Garriga, Laura Rico, Jordi Sardans, Jaume Terradas & Iolanda Filella

 

Scientific reports, 2014

Removal of floral microbiota reduces floral terpene émissions

 

http://blog.creaf.cat/en/noticies-en/the-fragrance-of-flowers-depends-on-the-fungi-and-bacteria-that-coat-them/

Chaplin-Kramer R, Dombeck

E, Gerber J, Knuth KA, Mueller ND, Mueller M,

Ziv G, Klein A-M. 2014

Proc. R. Soc. B 281:

20141799.

http://dx.doi.org/10.1098/rspb.2014.1799

Global malnutrition

overlaps with pollinator-dependent micronutrient

production

 

http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/royprsb/281/1794/20141799.full.pdf

 

http://ec.europa.eu/environment/integration/research/newsalert/pdf/global_pollinator_decline_395na1_

en.pdf

Scheper J, et al.(2014)

PNAS. doi: 10.1073/pnas.1412973111

 

Museum specimens reveal loss of pollen host plants as key factor driving wild bee decline in The Netherlands. http://dx.doi.org/10.1073/pnas.1412973111

 

Mark Winston, Bee Time

 

http://www.edmontonjournal.com/entertainment/books/Researcher+pens+rich+story+about+threats+bees/10667875/story.html#__federated=1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AGENDA

20-30 mars 2015, Semaine sans pesticides http://www.semaine-sans-pesticides.fr/

26.09.2014 – 16.01.2015
Consultation publique sur la définition des critères d'identification des perturbateurs endocriniens dans le cadre de la mise en œuvre du règlement relatif aux produits phytopharmaceutiques et du règlement sur les produits biocides http://ec.europa.eu/dgs/health_consumer/dgs_consultations/food/consultation_20150116_endocrine-disruptors_en.htm

 

10 and 11th February 2015, “Renewing civil society’s agenda towards sustainable food and agriculture”, in Brussels, hosted by the European Economic and Social Committee (EESC) http://www.arc2020.eu/front/2014/12/good-food-and-good-farming-confernece-10-11th-feb-2015/

**NEW** 10-11 Juin 2015, Bruxelles – Conférence internationale : Motivations et arguments de travailler sur la biodiversité – Des moyens alternatifs pour inspirer les décideurs politiques  http://biogov.uclouvain.be/Besafe-Biomot-Conference-June2015/call-papers.html#sthash.B3S0M7T1.dpuf

1er mai-31 octobre 2015 -  EXPO 2015 à Milan : « Feeding Knowledge »  Programme pour la coopération sur la recherche et l’innovation sur la sécurité alimentaire https://www.feedingknowledge.net/best-practices ; http://www.expo2015.org/it

 

Pour plus d’infos ?

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel : + 32 496 87 46 85
Bee Life – Coordination apicole européenne